THEESatisfaction

THEESatisfaction – awE naturalE

 

THEESatisfaction, c’est un groove qui claque, un tempo minimaliste, deux lesbiennes afro américaines, une classe et une sensualité sur scène qui se mêle à un grain de folie et de légereté. THEESatisfaction, c’est deux nanas qui font de la musique avec GarageBand, un laptop et un micro, qui aiment la littérature, Shakespeare, les récits mythologiques et l’espace, et qui excellent avant tout dans la simplicité. En couple sur scène, dans la musique comme dans la vie, Catherine Harris White, la vocaliste du duo au timbre chaud, et Stasia Irons, l’emcee au flow propre et percutant,  réussissent à donner une nouvelle dimension au hip hop, à la soul et à l’électro, en mixant le tout dans une grande casserole de subtilité musicale, comme savent également très bien le faire leurs potes de Shabazz Palaces, deux groupes signés sur le label Sub Pop.  Le duo s’était déjà fait remarqué avec le titre Sexy Girlfriend et deux mixtapes à leur actif, Sandra Bollocks Black Baby et Transitions.  Leur premier album est sorti le 27 mars dernier et regorge de nouvelles perles.

Décrire la musique de ces deux filles de Seattle n’est pas chose facile : l’album AwE NaturalE débute avec une introduction aux notes psychés, awE, puis Bitch enchaine avec un son groovy affirmé , s’inscrivant dans un rythme simple mais efficace, pour laisser ensuite la place à Earhtseed qui nous entraine dans un tempo plus lent, tandis qu’on tape à nouveau des mains sur QueenS, véritable tube potentiel au mot d’ordre significatif: « Don’t funk with my groove, whatever you do« . L’album awE naturalE oscille donc  entre des ambiances et des mouvements différents : alors que la voix de Catherine est profonde et s’inscrit dans un tempo lent, qui lui confère ainsi une sorte de nonchalance sensuelle et entrainante, lorsque Stasia prend le micro, le rythme s’accélère, le flow est rebondissant, son hip hop est pur, tranchant, parfaitement maitrisé par cette fan du hip hop des années 90.

La musique de THEESatisfaction a ceci de particulier qu’elle est extrêmement complète : rien n’est laissé au hasard, et le flow de Stasia accompagne à merveille la voix vibrante de Catherine. Avec THEESatisfaction, le hip hop semble retourner à une sorte d’âge d’or,  lorsqu’il ne s’enfermait pas dans ses clichés et pouvait vibrer en même temps que la soul, le jazz, ou le disco de la fin des années 80. Le groove de THEESatisfaction trouve ses origines et sa force dans une énergie débordante qui s’exprime sur scène, où nos deux lesbiennes s’affirment en reines de la simplicité : deux micro, un ordinateur, et deux filles qui ont le rythme dans la peau : à La Marquise, mardi dernier à Lyon,  Catherine est pieds nus pour pouvoir mieux danser.  Les deux copines de Seattle ont avant tout la volonté de dépasser les codes et les règles du genre, créant ainsi une sorte de musique hybride, un mix singulier et propre à leur univers féminin, décalé, où la funk est psychédélique, la soul est grave et réchauffe nos esprits glacés, blasés, où le hip hop s’amuse avec le disco et nous donne envie de suivre les pas trémoussés de Catherine et Stasi, toujours en rythme, toujours ensembles, dans un même mouvement. Hybride, transformée, surprenante et inattendue, la musique de THEESatisfaction reste avant tout profondément positive, et tout en rappelant des ambiances révolues, elle réinvente notre paysage musical  en annonçant celui à venir.

Retrouvez THEESatisfaction ici 

Sub Pop par

Le Live Report Photo du concert à La Marquise le 10/04/12

Leave a Comment