kraftwerk

Music In Motion #6

Un couple au quotidien, un atome en décomposition, un bébé Tyler glauque, des robots flippants : le sixième music in motion de Funk You Dear vous fait découvrir l’actualité musicale de ces dernières semaines.

_________________________________________________________________

 #Le Beau

Keep Shelly In Athens nous présente ici le clip officiel du titre « Our Own Dream » tiré de l’EP éponyme Our Own Dream Ep sur Family Forest Record. Dirigé par Thanasis Tsimpinis, on retrouve une voix aérienne, des images délicates et touchantes. On sourit alors amoureusement devant ce bout de tendresse rythmée d’une ambiance chillwave. Et on parie que l’on a pas encore fini d’entendre parler de la Grèce (rires jaunes) d’où Keep Shelly In Athens nous prépare d’autres surprises.

_________________________________________________________________

#L’Insolite

Funk You Dear vous avait déjà parlé de l’album cosmogonique de Björk où les arts se croisent et se mélangent pour contempler l’Univers et sa beauté. Le nouveau clip de Björk, « Hollow », en est ici un bel exemple. On plonge dans l’infini petit, en faisant des montagnes russes au coeur d’un atome accompagné de la voix à la fois étrange et attirante de Björk.

_________________________________________________________________

#Le Drôle

Si vous ne l’avez pas déjà vu et revu, alors il est encore temps de se rattraper maintenant. Après le clip tout aussi insolite que terriblement drôle et hilarant de « Rella«  , OFWGKTA ne prend pas de repos et enchaine dans ce même univers glauque, incongru et déjanté. Cette fois ci, on appréciera tout particulièrement Tyler The Creator en bébé. Oui oui, regardez.

_________________________________________________________________

#L’Oublié

On n’oublie pas, s’il vous plait, la véritable Centrale Electrique de l’Allemagne des années 80. Groupe majeur dans l’évolution des musiques électroniques, Kraftwerk s’interroge ici sur la thématique de l’homme machine avec « The Robots« , de l’album The Man-Machine (1978) , témoignant par ailleurs de cette ère de fascination pour les nouveaux robots interactifs présentés pour la première fois à Tokyo dans les années 70.

 

Leave a Comment